Toute personne ayant eu une sciatique dans sa vie connaît le mal de dos qu’il engrange. C’est une douleur vive, ressentie dans le bas du dos puis tout le long de la jambe. 

Pourtant, la sciatique se soigne par elle-même, en moins de 2 ou 3 mois. Voici toutes les explications pour comprendre ce que c’est, pour savoir comment la prévenir, la traiter et la soulager.

Qu’est-ce que la sciatique ?

sciatique-definition

Le terme “sciatique” désigne la douleur qui rayonne le long du trajet du nerf sciatique, qui s’étend du bas du dos aux hanches et aux fesses et le long de chaque jambe. La sciatique ne touche habituellement qu’un côté du corps.

Elle survient le plus souvent lorsqu’une hernie discale, c’est à dire lorsque les disques vertébraux se glissent, se déplacent et compressent votre nerf. 

La sciatique expliqué en 4 minutes

Quels sont les symptômes de la sciatique ?

La douleur qui s’étend du bas de la colonne vertébrale (lombaire) aux fesses et le long de l’arrière de la jambe est la marque de la sciatique. Vous pouvez ressentir de l’inconfort presque n’importe où le long du trajet du nerf, mais il est particulièrement susceptible de descendre le bas du dos jusqu’aux fesses et à l’arrière des cuisses, du mollet jusqu’aux orteils.

La douleur peut varier considérablement, allant d’une douleur légère à une douleur aiguë, brûlante ou insupportable. Parfois, cela peut donner l’impression d’un choc ou d’un choc électrique. Elle peut être pire lorsque vous toussez ou éternuez, et le fait de rester assis pendant de longues périodes peut aggraver les symptômes. 

Certaines personnes ont également des engourdissements, des picotements ou une faiblesse musculaire dans la jambe ou le pied affecté. Vous pouvez ressentir de la douleur dans une partie de votre jambe et de l’engourdissement dans une autre partie.

Qu’est-ce que la lombosciatique L5 ?

Elle signifie une compression du nerf entre la 4ème et la 5ème vertèbres. Lorsque le nerf L5 est sous tension, vous ressentirez une douleur sur le côté extérieur de votre jambe, jusqu’au gros orteil. On parlera parfois de radiculgie.  

Qu’est-ce que la lombosciatique S1 ?

Elle signifie une compression du nerf entre la 5ème vertebres et la 1ère vértèbres sacrée. La lombosciatique S1 démarre du bas du dos, passe derrière votre postérieur, continue le long de la jambe, jusque potentiellement le petit orteil. 

Quels sont les facteurs de risque possibles ?

Les facteurs de risque de sciatique sont les suivants :

  • Votre âge : Avec l’âge, votre colonne vertébrale s’affaiblit et se dessèche. Elle amène donc à des hernies discales et des pincements discaux.
  • Obésité : En augmentant la surcharge de la colonne vertébrale, l’excès de poids corporel peut contribuer aux changements spinaux qui déclenchent la sciatique.
  • Votre activité : Un travail qui vous oblige à tourner le dos, à porter de lourdes charges ou à conduire une voiture pendant de longues périodes pourrait contribuer à développer une sciatique, bien qu’il n’y ait pas encore de preuve concluante à ce sujet.
  • Une position assise trop longtemps. Les personnes qui restent assises longtemps ou qui ont un mode de vie sédentaire sont plus susceptibles d’avoir la sciatique que les personnes actives.
  • Diabète : Cette maladie, qui affecte la façon dont l’organisme utilise la glycémie, augmente le risque de lésions nerveuses.

Comment soigner un cas de sciatique ?

Bien que la douleur associée à la sciatique puisse être intense, elle disparaît la plupart des cas avec des traitements non chirurgicaux en quelques semaines (entre 5 et 8 semaines). 

  • Ménagez-vous, reposez-vous !

Cela ne signifie pas que vous devez dormir, vous allonger car les études montrent que cela a tendance à prolonger votre sciatique.

Essayez de bouger, d’aller marcher, faire du vélo, toute activité douce qui puisse préserver votre dos. 

Vous devez donc éviter de jardiner, faire des sports trop violents, soulevez des choses lourdes. Il faut donc faire preuve de bon sens et apprendre à écouter votre corps.

  • Soyez patient !

L’hernie discale est une pathologie qui se soigne. Il vous faut donc revoir vos mauvaises habitudes pour améliorer et corriger votre posture

  • Consultez votre kinésithérapeute

Il pourra vous donner des exercices de renforcement et d’étirement qui remettront vos disques cérébraux en place et atténuera la mise sous pression de votre nerf sciatique.

L’intervention chirurgicale est envisageable lorsque différents traitements et techniques sont inefficaces, ou que des symptômes plus grave apparaissent (Voir la partie “Quand consulter un médecin ?)

Comment soulager la douleur de la sciatique ?

Pour soulager la douleur causée par l’inflammation du nerf sciatique, voici nos conseils :

  • Ne pas trop se reposer -> Faire de l’activité physique, comme marcher pendant 20 à 30 minutes.
  • Appliquer du chaud pendant 15-20 minutes.
  • Renforcer la musculature de la colonne vertébrale et des abdominaux.
  • Essayer de maintenir une posture correcte de la zone, debout et assise, en évitant les longues périodes dans l’une ou l’autre position.
  • Éviter les charges sur le dos, et si elles sont effectuées, placez le dos droit et pliez les genoux.
  • S’étirer la musculature atteinte, principalement des muscles pyramidaux et ischio-jambiers et, en général, de l’ensemble du membre inférieur. La pratique du Yoga, dans la mesure de votre possibilité peut vous y aider.

Côté équipement, une ceinture lombaire peut vous aider à maintenir une position correcte. Il permettra à vos disques de colonne vertébrale de ne pas se déplacer et ainsi de réduire la pression appliquée sur le nerf. 

Côté remède naturelles, vous pouvez opter pour des huiles essentielles aux propriétés anti-inflammatoires, antalgiques ainsi que calmantes.

Enfin, une séance chez le pyshiothérapiste peut vous aider à évaluer l’origine de votre problème, développer et mettre en œuvre le traitement le mieux adapté aux besoins de chaque individu, afin de minimiser ou même éliminer les symptômes que cette blessure entraîne.

De plus, le physiothérapeute offre un traitement alternatif au médecin, basé dans la plupart des cas sur la thérapie manuelle (traction lombaire, massage décontractant et étirement de la musculature qui comprime le nerf sciatique) et l’électrothérapie complétée par des exercices que le patient effectue à la fois en séance et à domicile.

Comment prévenir les problèmes de sciatique ?

Il n’est pas toujours possible de prévenir la sciatique, et la sciatique peut revenir. Les mesures suivantes peuvent jouer un rôle clé dans la protection de votre dos :

  • Faites de l’exercice régulièrement. 

Pour garder votre dos fort, portez une attention particulière aux muscles centraux, c’est-à-dire les muscles de l’abdomen et du bas du dos, qui sont essentiels pour une bonne posture et un alignement correct. Demandez à votre médecin de vous recommander des activités spécifiques.

  • Maintenez une bonne posture assise. 

Choisissez un siège avec un bon soutien lombaire, des accoudoirs et une base pivotante. Envisagez de placer un oreiller ou une serviette roulée sur le bas de votre dos pour maintenir votre courbe normale. Gardez vos genoux et vos hanches alignées.

  • Utilisez les bonnes mécaniques corporelles. 

Si vous restez debout pendant de longues périodes, posez de temps en temps un pied sur un tabouret ou une petite boîte. Lorsque vous soulevez des objets lourds, laissez vos jambes travailler fort. Montez et descendez le dos droit. Gardez le dos droit et ne pliez que les genoux. Gardez la charge près de votre corps. Évitez de soulever la charge et de tourner le corps en même temps. Demandez de l’aide pour soulever l’objet s’il est lourd ou difficile à déplacer.

Quand consulter votre médecin ?

La sciatique légère disparaît habituellement avec le temps. Appelez votre médecin si les mesures d’autosoins ne parviennent pas à soulager les symptômes, ou si la douleur dure plus d’une semaine, est intense ou s’aggrave progressivement.

Comme évoqué précédemment, vous pouvez consulter un kinésithérapeute pour améliorer votre chance et la vitesse de votre guérison, par le biais d’exercice d’étirement puis de renforcement.

Si votre cas s’aggrave, n’hésitez pas à consulter au plus vite votre médecin pour qu’il puisse prendre les mesure nécessaires.

Quelles peuvent être les complications ?

Bien que la plupart des gens se rétablissent complètement d’une sciatique, habituellement sans traitement, cette condition peut entraîner des lésions permanentes aux nerfs. Consulter immédiatement un médecin si vous avez les symptômes suivants :

  • Perte de sensation dans la jambe affectée
  • Faiblesse de la jambe atteinte
  • Fonction intestinale ou vésicale altérée